Historique

Le Centre d’excellence artistique de l’Ontario, connu comme le CEAO, situé à l’École secondaire publique De La Salle à Ottawa en Ontario est un programme d’arts renommé nationalement où s’offre une formation préprofessionnelle dans une des 8 disciplines artistiques suivantes : arts visuels et médiatiques, cinéma et télévision, danse, écriture et création littéraire, musique vents et percussions, musique cordes, musique vocale et théâtre. En mai 2018, le CEAO a fêté ses 35 ans d’existence.

Durant la période de « Fame » au cours des années 70, plusieurs institutions secondaires annonçaient leur vocation forte artistique et installaient des programmes d’arts dans leurs écoles. Le Conseil scolaire d’Etobicoke venait à l’avance d’établir une concentration comme celle-ci en Ontario. Le CEAO a été mis en place après une analyse sur la faisabilité de l’instauration d’une Concentration Arts parmi une école de langue française d’Ottawa.

Jean-Claude Bergeron a été responsable de cette étude et a composé le rapport définitif qui a été exhibé au Conseil scolaire d’Ottawa grâce à Madame Thérèse de la Bourdonnaye du Comité consultatif de langue française de ce conseil. Le Conseil scolaire d’Ottawa a approuvé tous les conseils du rapport et la Concentration Arts, maintenant sous le nom du CEAO, a été installé en 1982-1983 et de manière officielle ouverte en septembre 1983. Le Conseil scolaire d’Ottawa a formellement confié à Jean-Claude Bergeron la responsabilité de mettre sur pied le CEAO et de s’occuper à ses accommodations physiques et d’organiser ses programmes.

Jean-Claude Bergeron, le fondateur du CEAO, affirme sa fierté : « Je suis très fier de ce qu’est devenu le CEAO au cours des années. Je peux dire que c’est un rêve que j’ai réalisé. »

À la suite de l’inauguration de la Concentration Arts, l’École secondaire publique De La Salle s’est rapidement créée une réputation prodigieuse au niveau provincial. En fait, des élèves y venaient de partout en Ontario et même du Québec pour faire partie de ce programme spécial. À l’automne 1983, le programme a débuté en 9e et en 10e et par la suite a continué jusqu’en 13e année. Les concentrations offertes à l’époque étaient : arts visuels, théâtre, ballet classique, danse contemporaine, musique vocale, et musique instrumentale.

En 2016-2017, la Concentration Arts subit un gros changement grâce à la restructuration du système des conseils scolaires en Ontario. Elle grandit au niveau provincial et par conséquent devient le CEAO et affirme son rôle important dans le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario. Johanne-Gabrielle Moreau, la directrice de l’École secondaire publique De La Salle affirme que « Le CEAO je le vois comme le cœur de l’école et je le vois comme très rassembleur. Quand on va ailleurs en province et même ailleurs dans la ville d’Ottawa, De La Salle est connu comme l’école des arts. C’est comme si De La Salle est le CEAO et le CEAO est De La Salle. »

Au début des années 2000, la concentration écriture et création littéraire a été inaugurée. Et en 2011, la concentration cinéma et télévision a été mise en place.

Au début de son installation, le CEAO ne comptait que 75 élèves et, maintenant, ce nombre a grandi au-dessus de 600. Ces années de travail ont contribué énormément à sa place dans notre province et offre aux jeunes artistes l’opportunité de suivre une carrière dans leur style d’art respectif ou simplement d’enrichir leurs connaissances par une éducation de qualité.

Jean-Claude Bergeron, le fondateur du CEAO, exprime que « En offrant une formation artistique préprofessionnelle aux jeunes, on s’assure plus ou moins d’une relève artistique pour l’essor de notre culture franco-ontarienne. Toutes et tous ne deviendront pas des artistes, mais ils deviendront des citoyennes et citoyens sensibles à ce qui fait ce que nous sommes, c’est-à-dire notre culture, notre différence. »

En conclusion, le Centre d’excellence artistique de l’Ontario a beaucoup évolué depuis son ouverture officielle en 1982 et continue à rassembler les gens impliqués dans ce programme. Les 25 et 26 mai, le CEAO a fêté ses 35 années d’existence. Que réserve l’avenir du CEAO ?